Comment le fruit des mandarins devint la Clémentine

Connues véritablement en Europe depuis le XIX siècle, la mandarine a effectué un bien long chemin depuis son Asie natale en passant par l’Algérie. Réservée à l’élite des sociétés traditionnelles chinoises, les Mandarins, c’est tout naturellement que les premiers explorateurs portugais la baptisèrent « La mandarine ».

Cultivée sur le vieux continent vers 1820 en Italie, puis en Provence, un passionné d’arboriculture, Le frère Clément découvre vers 1892 un pied de mandarinier oublié dans un coin de la pépinière. Celui-ci produit des mandarines sans pépin avec un goût particulier. Après un patient travail de greffe entre un bigaradier et un mandarinier, le père Clément crée cet hybride baptisé « Clémentinier » en 1909.  Les clémentines, dont 98% sont cultivées en Corse, ont détrôné la mandarine la rendant presque aussi rare qu’au XVIII siècle.